Options  n°661

Industrie – Sens et bon sens

Contenus

Quel sens donner au travail et à la production industrielle ?
L’urgence de la transition écologique, et la crise des chaînes de production de valeurs mondialisées confèrent à cette interrogation un caractère incontournable. D’où l’enjeu, tant dans l’aéronautique que dans l’automobile ou dans la chimie, d’une réappropriation globale de la production.
Après des décennies d’une mondialisation échevelée, relocaliser ne peut être pensé uniquement en termes de simple réenracinement territorial.
C’est autour de cet agenda stratégique pour le syndicalisme – défense de l’emploi, réorientation des productions – que se tient notre table ronde.

Édito

Prendre la main sur son travail

Organiser la bataille contre l’avalanche de plans sociaux et de ruptures conventionnelles collectives, obtenir de nouveaux droits face aux formes atypiques de travail, voilà qui mobilise toute la Cgt et son Ugict. Entre déploiement des bureaux d’embauche et d’outils pour encadrer le télétravail, les militants travaillent d’arrache-pied.

Largement discréditées par l’expansion de la crise sanitaire, économique et sociale, les mesures gouvernementales nous invitent cependant à un engagement sur un autre terrain : celui des mesures de fond pour rompre avec les logiques de financiarisation des entreprises et de marchandisation des services publics.

L’indignation face aux lois sécuritaires nourrit de toute part un esprit d’insurrection : chez les intellectuels, les chercheurs, les catholiques, les commerçants, les associations, les salariés…

Ce qui se passe au travail rejaillit sur toute la société. La doxa libérale refuse à l’encadrement la plus fondamentale de ses missions : penser le contenu du travail pour satisfaire les besoins économiques et sociaux des populations. Ainsi censurés, les cadres souffrent d’une perte de sens et se détournent des entreprises et des administrations publiques. Ce gâchis impose un changement de paradigme : permettre aux salariés de prendre la main sur le contenu du travail pour travailler et vivre autrement.

Du soulèvement des chercheurs aux recueils de bonnes pratiques élaborées par de jeunes diplômés, en passant par les fab-lab, les makers ou la magistrale reprise en main de leur travail par les personnels hospitaliers, les expériences novatrices fourmillent.

Le besoin d’avancer sur de nouvelles façons de concevoir le travail, la reconquête de la culture du métier, la reconnaissance de l’expertise et du professionnalisme s’imposent dans tous les esprits.

C’est pourquoi l’Ugict-Cgt, en vue de son prochain congrès, en novembre 2021, crée un site, Letravailestanous.fr, pour favoriser les échanges. L’objectif est de donner aux ingés, cadres et techs le moyen d’être les acteurs de nouvelles alternatives pour sortir du dilemme « fuir ou subir l’entreprise ». Nous leur offrons ainsi la possibilité de reprendre collectivement, par leurs contributions, la main sur leur travail pour davantage de sens, d’utilité sociale, économique et environnementale. Cette démarche de transformation sociale par les intéressés eux-mêmes est au cœur de la préparation de notre congrès, avec l’idée de concilier l’échange face à face et la mobilisation du numérique au profit de la prise de conscience et du rapport de force.

Notre ambition est d’offrir à cette vague d’indignation et de contestation des débouchés concrets pour transformer le travail. Alors ensemble, faisons vivre Letravailestanous.fr !

Marie-José Kotlicki

Cosecrétaire générale de l’Ugict-Cgt

Directrice d’options

Voir aussi

Réagir

En vous connectant vous pouvez publier directement. Si vous n'avez pas de compte, votre réaction sera d'abord validée par un administrateur. Votre mail ne sera pas publié.